Chérie, je me sens rajeunir (Monkey Business)
de Howard Hawks, sorti en 1952, avec Marylin Monroe


Le ton de la comédie, avec une allusion aux Marx Brothers, est donné dès le générique, avec un Cary Grant qui veut entrer trop tôt sur le plateau de tournage et qui se fait tout de suite arrêter par le metteur en scène: "Pas encore, Cary!" Cela lance immédiatement le ton quelque peu décalé et humoristique du film.

Barnaby Fulton est un chimiste très préoccupé par une formule qu'il ne trouve pas: cela a des incidences sur ses soirées avec sa femme Edwina.
Dans son laboratoire, un des chimpanzés, ayant un âge correspondant à 84 de nos années, se comporte comme un tout jeune animal. Il s'agit en effet d'une expérience sur l'âge en général et le rajeunissement en particulier.

L'espoir est grand quant à cette prochaine découverte, surtout pour le directeur Oxley, 70 ans, manifestement impressionné lorsque le chimpanzé en question, un mâle, s'approche très excité de la cage où se trouve une femelle. Comme son désir est grand de retrouver les forces de sa jeunesse, Oxley se propose lui-même comme premier cobaye humain. Il s'avère ensuite que les habits des deux animaux avaient été échangés par erreur et donc que le singe très vivace était en fait la femelle de 6 mois.

Un peu déçu, Barnaby continue ses mélanges chimiques et autres expérimentations. Seule un moment, la chimpanzé s'amuse à concocter elle aussi une mixture, qui finit dans le distributeur d'eau. En fait elle a ,par hasard trouvé la bonne formule.
Barnaby, à son retour dans le labo, et malgré le conseil contraire d'un de ses collègues, teste son dernier mélange. Comme celui-ci a mauvais goût, il boit de l'eau du distributeur. Il faut quelques minutes pour observer les premiers changements chez Barnaby. Il n'a notamment plus besoin de porter ses lunettes-cul-de-bouteille. Il quitte le bureau et commet quelques excentricités pour un homme de son âge: il emmène par exemple la secrétaire Lois Laurel en vadrouille.

Puis tout revient à la normale: il perd sa jeunesse retrouvée pendant quelques heures. Edwina le rejoint au laboratoire puis en arrive à boire également le nouvel élixir, suivi d'un verre d'eau évidemment. Elle retombe à son tour en enfance et emmène son Barnaby dans l'hôtel de leur lune de miel. La nuit se termine mal pour lui. Le lendemain, les effets ont disparus chez Edwina.
Plus tard au laboratoire, ils prennent les deux du café - beaucoup de café! - préparé avec l'eau de la fontaine de jouvence. La sarabande peut donc recommencer. D'abord avec le conseil d'administration dont ils sapent la séance. Puis à la maison où, d'une part, une Edwina endormie se réveillera à côté d'un bébé qu'elle prendra pour son mari retourné vraiment en enfance et, d'autre part, Barnaby devient un peau-rouge avec des enfants du quartier qui vont ensemble scalper une victime toute désignée.
Pour terminer cette comédie, l'eau du distributeur est jetée après que le grand chef Oxley et les autres scientifiques en aient bu par erreur, puis tout peut rentrer dans l'ordre avec le retour de chacun à la normale.

Cette comédie sans prétrention comporte quelques singularités.
Bien avant les SMS, on trouve le jeu avec les sons des lettres de l'alphabet anglais : Oxley présente à Barnaby un projet d'annonce publicitaire pour le produit-miracle-qui-rend-jeune, B-4. "B-4 is for be-fore, before!" lui explique-t-il. *
Dans le quiproquo, clé du scénario, c'est la guenon Esther qui incidemment invente la potion magique, mais dans la bande annonce américaine c'est le mâle Rudolf qui est mentionné! Hollywood, macho, enlève tout pouvoir de création aux femmes, même animales.

Récompenses

Le film a été nommé pour plusieurs récompenses grâce à Ginger Roger

  • 1953 : Golden Globes, USA Meilleur actrice dans une comédie musicale Ginger Roger

Distribution

  • Cary Grant : Barnaby Fulton
  • Ginger Rogers : Edwina Fulton
  • Charles Coburn : Oliver Oxley
  • Marilyn Monroe :Lois Laurel (voir en détail le rôle de Marilyn )
  • Henri Letondal : Dr. Jerome Kitzel
  • Robert Cornthwaite : Dr. Zoldeck
  • Larry Keating : G.J. Culverly
  • Douglas Spencer : Dr. Brunner
  • Esther Dale : Mrs. Rhinelander
  • Hugh Marlowe : Hank Entwhistle

Fiche technique

  • Titre original : Monkey business
  • Titre français : Chérie, je me sens rajeunir
  • Réalisation : Howard Hawks
  • Scénario : Ben Hecht, Charles Lederer, I.A.L. Diamond, d'après une histoire de Harry Segall
  • Production : 20th Century Fox
  • Producteur délégué : Sol C. Siegel
  • Directeur de la photographie : Milton Krasner
  • Musique originale : Leigh Harline
  • Son : W.D. Flick, Roger Heman
  • Montage : William B. Murphy
  • Durée : 93 minutes
  • Genre : Comédie burlesque
  • Noir et blanc
  • Date de la sortie américaine : 5 septembre 1952

Remarques sur le titre original: Monkey Business a été choisi comme titre pour de nombreux films ou séries télé, en particulier:

  • Monkey Business (1925) , réalisé par Earl Herd
  • Monkey Business (1925) , réalisé par William Nolan
  • Monkey Business (1926) , réalisé par Robert F. McGowan
  • Monkey Business (1931) , réalisé par Norman Z. McLeod avec les Marx Brothers, le plus connu, titre français: Monnaie de singe
  • Monkey Business (1998) , réalisé par Paulette Victor-Lifton
Pour éviter des confusions Chérie, je me sens rajeunir est quelquefois désigné par le
titre alternatif : Howard Hawk's Monkey Business


Marilyn Monroe dans ce film

Il s'agit du 21e film de Marilyn Monroe qui a 26 ans et, maintenant qu'elle est une star (depuis Niagara), fait jeu égal avec Betty Grable et Lauren Bacall puisqu'elle se situe à la 2e place du générique. Dans la bande annonce américaine, elle est même citée en premier, ainsi que sur l'affiche.
Elle y joue un mannequin, plus myope qu'une taupe et grande coquette car elle n'aime pas porter ses lunettes.

Ses scènes principales:

  • Marilyn apparaît à la 10e minute, alors que Lauren Bacall vient de l'appeler pour lui annoncer qu'elle a déniché un appartement. Marilyn se heurte aux portes et aux gens lorsqu'elle ne porte pas ses lunettes. Les trois amies discutent des hommes et de leur plan.
  • Marilyn, en peignoir, et Lauren papotent lorsque Betty Grable leur annonce une bonne nouvelle.
  • Au restaurant avec sa conquête borgne, dans une robe moulante de couleur fuchsia vif (qui a été immortalisée dans une photo très connue, celle avec quatre reflets dans des miroirs). Puis toutes dans la ladies room à commenter leurs réussites respectives.
  • Dans un rêve arabique, recevant moult bijoux.
  • Lors d'un défilé de mode dans un maillot de bain une-pièce rouge vif, avec la présentatrice qui l'introduit d'un "Diamonds are girl's best friends" (les diamants sont les meilleurs amis de la femme) allusion à son précédent film Les Hommes préfèrent les blondes.
  • La rencontre avec monsieur Denmark dans l'avion après deux chassés-croisés dans le logement.
  • À la fête finale, Marilyn revient annoncer qu'elle est mariée. * Une dernière scène dans un fast-food. Maintenant elle porte ses lunettes, définitivement.

Les deux autres vedettes féminines sont:

  • Lauren Bacall, 28 ans pendant ce tournage, était déjà une star qui alignait à son palmarès les films suivants: Le port de l'angoisse (1944), Le grand sommeil (1946) et Key Largo (1948), tous joués en compagnie de son mari Humphrey Bogart. Lorsque le personnage de Schatze dans confirme à J.D. combien elle préfère les hommes dans la force de l'âge, elle argumente un "Look at that ol' fella, what's his name? In The African Queen. Crazy about him!" (Par exemple ce vieux type, comment il s'appelle? Celui qui joue dans La reine africaine. J'suis folle de lui!) (allusion à L'Odyssée de l'African Queen -1951 avec Bogart )
  • Betty Grable avait 36 ans pendant le tournage et avait été pendant la deuxième guerre mondiale une des stars les plus populaires des comédies musicales, notamment auprès des GI's. Sa carrière est allée décroissant dès le début des années 50, ce que l'on ressent dans ce film où elle n'a pas le rôle le plus intéressant des trois.