Quand la mer monte...

de
Yolande Moreau et Gilles Porte, film franco-belge ,sorti en octobre 2004

C'est l'histoire d'une femme qui va, seule, avec une valise et la chaise qui lui sert d'unique accessoire sur scène, de centre culturel en Palais du littoral, de maison de retraite en Fête du rire, jouer son unique pièce "Sale affaire", avant de retrouver la chambre d'hôtel deux étoiles où la télé diffuse un documentaire sur un championnat de pêche à la mouche.

C'est aussi le machinal coup de fil à « Michel », le mari invisible de la comédienne, qui attend - ou pas ? - qu'elle lui dise, comme chaque jour, que « oui, ça s'est bien passé », et cet album où elle colle après chaque représentation la photo Polaroid de son "poussin" du soir. La routine et la solitude d'une tournée de plus, à moins que le "poussin" Dries ne prenne une place un peu plus importante que prévue.
C'est un gars simple, blagueur, candide et sympathique. Il est porteur de « géants », ces marionnettes hautes comme des tours qu'on fait défiler dans les fêtes locales du Plat-pays. Le sien s'appelle Totor. Irène et Dries en rient ensemble, un peu trop fort, sans oser se dévoiler.

Yolande Moreau, connue surtout comme actrice (elle a commencé en 1985 avec Agnès Varda dans "Sans toit ni loi" ) et comme la "grande Yolande" des Deschiens réalise son premier film en partie autobiographique et intégrant de larges parties du spectacle "Sale affaire" qu'elle produit depuis de nombreuses années. Mais ce film est bien plus qu'un spectacle filmé.

Quand la mer monte est le titre d'une chanson écrite en 1968 par Raoul de Godewarsvelde, et interprétée notamment par Les Compagnons de la chanson. On l'entend dans le film, même si la musique a été quelque peu modifiée pour l'occasion.

Co-scénariste, co-réalisateur et directeur de la photo de Quand la mer monte, Gilles Porte a tourné plusieurs courts-métrages et travaillé comme chef-opérateur sur des films tels que Qui plume la lune ? de Christine Carrière ou Faites comme si je n'étais pas là de Olivier Jahan.

Les scènes de théâtre ont été tournées pendant les vraies représentations données par Yolande Moreau.
Gilles Porte déclare: "Nous avons décidé d'offrir le spectacle à des spectateurs sous réserve qu'ils acceptent d'être filmés et, parfois, de prolonger quelques heures pour boucler les séquences en cours... Façon de procéder "sans filet" qui était à la fois un risque pour Yolande qui jouait devant un "vrai public" et pour moi qui filmais avec une seule prise sans avoir la possibilité de re-tourner certains plans. Mais c'était avant tout une plus-value évidente pour le film qui allait ainsi pouvoir bénéficier d'un "son live" pour les séquences de théâtre et d'un réalisme que Yolande et moi recherchions afin de les opposer parfois à d'autres séquences, plus oniriques."

Distribution

  • Yolande Moreau : Irène
  • Wim Willaert : Dries
  • Jacques Bonnaffé
  • Nand Buyl
  • Séverine Caneele
  • Gilles Deffacques
  • Philippe Duquesne
  • Olivier Gourmet
  • Jan Hammenecker
  • Bouli Lanners
  • Serge Larivière
  • Emmy Charlotte Leemans
  • Vincent Mahieu
  • Nicole Monnestier
  • Renaud Rutten
  • Alexandre Von Sivers

Fiche technique

  • Titre : Quand la mer monte...
  • Réalisation : Yolande Moreau et Gilles Porte
  • Scénario : Yolande Moreau et Gilles Porte
  • Production déléguée: Humbert Balsan et Catherine Burniaux
  • Production associée : Arlette Zylberberg
  • Production : Ognon Pictures - Stromboli Pictures et R.T.B.F. (Télévision belge). Avec la participation de CANAL +, de Centre National de la Cinématographie, de la Procirep et du CRRAV.
  • Image : Gilles Porte
  • Son : Baptiste Kleitz, Éric Lesachet et Benoît Biral
  • Décors : Marc-Philippe Guerig et Serge Berkenbaum
  • Costumes : Natasha Francotte et Nina de Goeyse
  • Montage : Éric Renault
  • Musique originale : Philippe Roueche
  • Durée : 93 minutes
  • Date de sortie en France: octobre 2004

Récompenses

  • César 2005 : Meilleur premier film
  • César 2005 : Meilleure actrice
  • Prix Louis-Delluc : Meilleur premier film
  • Grand prix du public des rencontres internationales de cinéma à Paris
  • Festival de Namur : Double prix d'interprétation