Stella, femme libre ;
film grec de Michael Cacoyannis

Stella, femme libre, parfois simplement Stella (grec moderne : Στέλλα), film grec réalisé par Michael Cacoyannis est le premier film de Melina Mercouri, et marque le début de sa gloire cinématographique. Il reçut un très bon accueil de la part du public grec, mais fut détesté par la critique. Ce mélodrame est un hommage à la tragédie grecque antique et à la culture populaire traditionnelle.
Le film aborde les contradictions qui déchirent la Grèce au début des années 1950 : le désir de changement et de modernisation face à la peur de l'instabilité et de perte de l'identité nationale. Stella incarne ces contradictions : elle cherche, sans succès, à moderniser son numéro ; elle triomphe sur scène avec des chansons grecques ; elle refuse la domination patriarcale. La bande son exprime ces tiraillements entre culture traditionnelle (bouzouki de Vassílis Tsitsánis) et modernité (jazz). Comme dans la tragédie antique, Stella est condamnée par le destin mais aussi par une société patriarcale dans laquelle elle ne peut trouver sa place.

Synopsis

En 1953, Stella est une célèbre chanteuse du cabaret Παράδεισος (Paradis), un club de « bouzouki » ou de rebetiko situé à Pláka, faubourg d'Athènes. Très belle, tous les hommes sont amoureux d'elle, mais elle défend sa liberté de vivre et d'aimer qui elle veut quand elle veut. L'homme qu'elle fréquente au début du film est Alékos, un jeune homme de bonne famille oisif et terne. Il lui offre le piano dont elle rêvait pour son tour de chant ; alors qu'elle se rend à un mariage pour embaucher celui qu'elle considère comme le meilleur des pianistes, elle croise Míltos, né dans les quartiers populaires du Pirée, et désormais star du football à l'Olympiakos.

Miltos est riche, athlétique et sûr de lui. Stella est intriguée mais n'est pas dupe. Elle part sans avoir cédé. Le lendemain matin, se méprenant sur l'enthousiasme de Stella, Alékos la demande en mariage mais elle rompt immédiatement. Míltos a suivi Stella et arrive, soûl, au Paradis. Il exige que Stella le rejoigne, sinon il défonce la devanture avec sa voiture. Stella protège la porte de son corps, bras écartés tandis que Míltos fonce. Il freine au dernier moment. Elle accepte de faire un tour de voiture avec lui. Quand il lui fait des avances sexuelles, elle part et retourne au Paradis. Il y débarque plus tard dans la nuit, avec un bâton de dynamite qu'il allume. Tout le monde fuit mais Stella le met au défi de vraiment tout faire sauter. À la dernière seconde, il éteint la mèche et reconnaît alors Stella comme son égale.

Miltos dit qu'il aime les femmes qu'il fréquente pour ce qu'elles sont et n'exige pas qu'elles changent. La relation qui se développe ensuite est comparativement calme. Alékos espionne Stella depuis la rue en bas de son appartement. Il observe les volets fermés, sachant que Míltos est dans l'appartement. Il traverse la rue devant une voiture, volontairement ou non, est renversé et meurt. Aux funérailles, Stella est chassée par la famille qui la rend responsable des événements. Elle rétorque que c'est leur morale rigide poussant Alékos à la demander en mariage qui est la cause de la mort de leur fils. Míltos propose alors le mariage à Stella. Elle est surprise et ne peut refuser, mais la perspective l'attriste à la grande incompréhension des membres de l'orchestre, de la patronne du cabaret, Maria, et de l'autre chanteuse, Annetta. Stella ne croit pas que l'amour résiste au mariage.

Un jour, elle reçoit la visite de sa future belle-mère. Les deux femmes s'entendent relativement bien mais la future belle-mère insiste sur le fait que Stella devra quitter le cabaret pour s'installer dans le pavillon de banlieue que Míltos a acheté et lui faire vite plein d'enfants.

Le jour du mariage, le 28 octobre, fête nationale, Stella se prépare, mais au dernier moment ne vient pas au mariage. Elle erre dans les rues d'Athènes en regardant les défilés. Elle croise Andonis, un autre de ses admirateurs, qui n'a pas vingt ans. Ensemble, ils font la tournée des boîtes de jazz toute la nuit. Andonis, lui aussi, au matin, commence à parler de mariage. Elle le quitte. Míltos a passé la nuit à danser seul au Paradis, répétant que tout va bien. Stella rentre chez elle. Elle aperçoit la silhouette de Míltos et surtout son couteau. Elle s'avance malgré tout vers lui. Il lui crie que si elle accepte le mariage, il jette son couteau et oublie tout. Elle continue à avancer sans rien dire. Míltos la poignarde dans un dernier baiser.

Distribution

  • Melina Mercouri : Stella
  • Giórgos Foúndas : Míltos
  • Alekos Alexandrakis : Alékos
  • Christina Kalogerikou : mère de Míltos
  • Voula Zouboulaki : Annetta
  • Dionysis Papagiannopoulos : Mitsos
  • Sofía Vémbo : María, propriétaire du Paradis
  • Costas Kakavas : Antonis
  • Tassó Kavadía : sœur d'Alékos
  • Michael Cacoyannis : invité au mariage

Fiche technique

  • Titre : Stella, femme libre
  • Titre original : Στέλλα
  • Réalisation : Michael Cacoyannis
  • Scénario : Michael Cacoyannis et Iákovos Kambanéllis d'après la pièce de celui-ci Η Στέλλα με τα κόκκινα γάντια (Stella
  • aux gants rouges)
  • Directeur de la photographie : Kostas Theodoris
  • Montage : Yorgos Tsaoulis
  • Musique : composée par Manos Hadjidakis, jouée par Vassílis Tsitsánis et paroles des chansons par Michael Cacoyannis
  • Société de production : Milas film
  • Producteur (et assistant réalisateur) : Anis Nochra
  • Producteur exécutif : Vassilis Lampiri
  • Pays d'origine : Grèce
  • Format : noir et blanc, mono
  • Durée : 90 minutes
  • Dates de sortie : mai 1955 au Festival de Cannes

Récompenses

  • Sélection au festival de Cannes 1955
  • Golden Globe du meilleur film étranger 1956
  • Prix rétrospectif du meilleur film pour la période 1950-1955 à la Semaine du cinéma grec 1960 (Thessalonique)

Analyse critique

que