Aiko Miyanaga

De Wiki de A à Z.

Aiko Miyanaga ( japonais 宮永 愛子, みやなが あいこ Miyanaga Aiko), plasticienne contemporaine japonaise, née à Kyôto en 1974

Biographie et œuvre

Née à Kyôto dans une famille de céra­mis­tes renom­més, Aiko Miyanaga a étudié la sculp­ture à la Kyoto University of Art and Design. C’est pour son pro­jet de fin d’étude, en 1999, qu’elle uti­lise pour la pre­mière fois la naph­ta­line.
Depuis, elle a conçu avec ce maté­riau plu­sieurs œuvres éphémères. Tout aussi inat­ten­due est sa série d’ins­tal­la­tions de céra­mi­ques : il faut ten­dre l’oreille pour per­ce­voir les cra­que­ments pro­duits de façon aléa­toire par la contrac­tion de la gla­çure des pote­ries expo­sées. Le sel est un autre de ces maté­riaux sur­pre­nants qu’elle affec­tionne. Plusieurs œuvres se com­po­sent de longs fils ou de filets de pêche recou­verts de scin­tillants cris­taux de sel qu’elle a elle-même extrait de la mer ou de riviè­res.

Les œuvres de Aiko Miyanaga com­men­cent leur lente trans­for­ma­tion dès le pre­mier jour d’expo­si­tion. Pourtant, expri­mer l’éphémère n’est pas la fina­lité du tra­vail de cette artiste. L’un de ses maté­riaux de pré­di­lec­tion est la naph­ta­line qui a pour par­ti­cu­la­rité de s’évaporer au contact de l’air. Elle l’uti­lise pour repro­duire par mou­lage des objets du quo­ti­dien chi­nés aux puces : vête­ments, chaus­su­res, clés…
Ces répli­ques d’objets fami­liers, mar­qués par le temps, sont pla­cées dans des vitri­nes. Jour après jour, elles per­dent leur forme ini­tiale mais conti­nuent d’exis­ter sous une nou­velle appa­rence, celle de cris­taux. Cette trans­for­ma­tion pro­gres­sive per­met au spectateur de visua­li­ser l’écoulement du temps. Elle incite le public à ima­gi­ner l’évolution de ces for­mes à la blan­cheur imma­cu­lée, à pren­dre cons­cience de la fuga­cité de l’ins­tant pré­sent et de la per­sis­tance de la mémoire. Aiko Miyanaga résume avec malice sa démar­che : « Je ne veux pas créer des chefs-d’œuvre éternels mais des œuvres inou­blia­bles.

Expositions (sélection)

  • 2011  MIZUMA ART GALLERY, Tokyo
    • MASKED PORTRAIT II Marianne Boesky Gallery, New York, USA
    • Epic of Units GALLERT HYUNDAI, Seoul KOREA
    • GIPANGU Takashimaya, Tokyo Osaka Kyoto
    • SILENT SIGNIFICANCE Paris, France
  • 2010  TOKYO DESIGNERS WEEK Tokyo +2011
    • AICHI TRIENNALE 2010 Aichi Arts Center, Aichi
    • Doubles lumieres Centre culturel japonais, Paris
  • 2009 Shiseido Gallery, Tokyo
    • ShContemporary 09│Discoveries Shanghai, Chine
    • PLATFORM 2009 Seoul, Corée
    • Artist File 2009 "The NACT Annual Show of Contemporary Art", The National Art Center, Tokyo
  • 2008 Kyoto Art Center, Kyoto
    • Fushimi-ku, Kyoto
  • 2007 Sumida Riverside Hall Gallery
    • Sleeper, Edinbourgh
  • 2006  Force of Nature McColl Center, Charlotte USA
    • Force of Sculpture CASO, Osaka
  • 2005 Art Space NIJI, Kyoto
  • 2004 Katsuhiko Hibino/Aiko Miyanaga INDEXLESS          Asahi Beer Oyamazaki Villa Museum, Kyoto
    • TAKE ART COLLECTION 2004 Aoyama Spiral Garden, Tokyo
    • FLOATING OBJECT          Wacoal Ginza Art Space, Tokyo : Gallery Maronie, Kyoto
  • 2003 CAS, OSAKA     
  • 2002 neutron, Kyoto
  • 2001  Gallery Gallery, Kyoto
    • Tea ceremony planner of Meirin Chakai Kyoto Art Center, Kyoto
  • 1999  Graduation works Exhibition Kyoto Municipal Museum of Art, Kyoto

Galerie

Miyanaga01.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_