Bertille Bak

De Wiki de A à Z.

Bertille Bak, plasticienne contemporaine française, née en 1983 à Arras

Bertille Bak vit et travaille entre la Paris et le Nord-Pas-de-Calais.

Biographie et œuvre

Bertille Bak est diplômée de l’ENSBA de Paris (2002-2007). En 2007-2008, elle complète sa formation au Fresnoy- Studio National des Arts Contemporains.

Ses premiers travaux, initiés en 2005, se portent vers une communauté aujourd’hui menacée, celle des cités minières du nord de la France, qu’elle connaît particulièrement bien, étant petite-fille de mineur. À travers ses vidéos, installations, dessins et canevas, elle s’attache à faire revivre la mémoire des corons et de leurs habitants, témoignant d’un territoire en profonde mutation. Entre drôlerie et nostalgie, l’artiste pointe le temps qui passe, l’ennui et la solitude ; elle renverse les codes établis et offre un nouveau regard sur les rapports intergénérationnels.

Son travail constitue une sorte de documentaire, qu’elle qualifie à la fois de « fictionnel » et d’ « ethnographique ». Dans sa vidéo « T’as de beaux vieux tu sais… » par exemple, elle a filmé les habitants des corons de Barlin, une petite ville du Nord, mettant à l’honneur la culture ouvrière, les traditions de majorettes et fanfares et les accents chtis, avec un sous-titrage pour le décalage. Les sous-titres ont un style soutenu, alors que les propos qu’on entend disent les choses bien plus simplement : ce décalage révèle à quel point l’art contemporain se paie de mots, et que ses discours prêtent à sourire. Et les « beaux vieux » ne ressassent pas un passé désormais perdu, mais jouent avec leur quotidien, jouent à courir après des bottes, à défiler en majorettes… La fin du film, avec humour, et séquence par séquence, dénonce la situation vécue dans cette cité : à un défilé revendicatif et ludique succède l’histoire de l’endormissement des poules qui sera suivie par le plumage collectif. Comme si les habitants eux-mêmes avaient trouvé, par l’action artistique, une façon d’affirmer la conscience qu’ils ont de leur vécu, et de résister aux manœuvres qui envisagent les mutations sociales sans tenir compte d’eux.

Son œuvre est remplie d’humour, de poésie et d’absurde autour de sujets comme l’aménagement urbain ou l’occupation de l’espace. Le talent de la jeune artiste est prometteur : elle a notamment décroché le prix Start 2008, remis par Hiscox (leader européen pour l'assurance des objets d’art et des collections) et le Prix Gilles Dusein/Neuflize 2007, décerné à un artiste pour l’ensemble de son œuvre ou de sa démarche artistique.

En 2010, lors d’un voyage à Bangkok, en Thaïlande, Bertille Bak rencontre les habitants du quartier de Din Daeng, menacés d’expulsion. Ne pouvant manifester leur mécontentement, ils ont recours à une forme d’expression muette, interprétant leur chant révolutionnaire à l’aide d’une partition décryptée en signes lumineux, émis à la nuit tombée depuis leurs fenêtres. Bertille Bak choisit d’immortaliser cet ultime message de résistance et de liberté, filmant ce chant sourd, inaudible, sujet de l’installation vidéo Safeguard Emergency Light System.

Expositions (sélection)

  • 2009 - « En somme » avec Perrine Lievens, vestibule de la Maison rouge- Paris
    • « Passage à Faune » avec Damien Cadio- Crac Alsace
    • Bertille Bak, Stépane Thidet, Cléa Coudsi et Eric Herblin , Lab- Labanque Béthune
  • 2008 - Espace expérimental du Plateau FRAC/île de France
    • « Là-bas » art gallery of silpakorn, Wang Tha Phra ,Bangkok-Thaïlande

Expositions collectives

  • 2010-2011 Nevermore 2010 au Mac/Val
  • 2009 - Insiders, Capc - Bordeaux
    • (Des) alter est , espace Le carré & Jardins des Modes -Lille
    • Bleu+Blanc+Rouge=Rose? Les églises-centre d’art contemporain de la ville de Chelles
  • 2008 - Festival Photos et Légendes, « Perdu/Gagné » sur une proposition de Madeleine Van Doren - Pantin
    • « Hospitalités 2008 » fédéré par le réseau TRAM, au Jeu de Paume, au musée Zadkine, au Palais de Tokyo…
    • « Panorama 9-10 » Le Fresnoy- Tourcoing ,commissaire Bernard Blistène
  • 2007 - Maison Européenne de la Photographie pour la remise du prix Gilles Dusein -Paris
    • « Pression à froid » au couvent des cordeliers- Paris
    • « Présence vidéo » à l’orangerie de cachan
  • 2006 - la PACA au château de la tuffière – Angers
  • 2005 - « le bricolage est à la vie ce que la cerise est au gâteau » dans les grottes de la tuffière - Angers

Galerie

Bbak01.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_