Iba N'Diaye

De Wiki de A à Z.

Iba N'Diaye, plasticien contemporain français d'origine sénégalaise,né en 1928 à Saint Louis (Sénégal) et décédé en 2008 à Paris

Biographie

À quinze ans, élève du Lycée Faidherbe il peint les affiches des deux cinémas de la ville.

En 1948 il est à Paris où il fréquente les clubs de jazz et entreprend des études d'architecture à l'École des beaux-arts. C'est au sculpteur Zadkine qu'il doit la découverte de la sculpture traditionnelle du continent africain.

Il commence à voyager en Europe et visite les musées d'art.

L'indépendance de son pays d'origine précipite son retour au Sénégal en 1959. Il participe à la création de l'École des arts du Sénégal, où il fait en 1962 sa première exposition personnelle et où il enseigne jusqu'en 1966.

C'est dans son atelier de la Ruche et dans celui de la campagne périgourdine qu’il peint la série des dix huiles sur le thème du sacrifice rituel du mouton qui seront exposées en 1970 dans le cadre du festival de Sarlat, puis en 1974 à la Maison de la culture d'Amiens.

En 1981, il montre pour la première fois son travail à New York.

En 1987, le Museum für Völkerkunde de Munich organise la première grande rétrospective de l'œuvre d'Iba Ndiaye en Europe. Celle-ci est ensuite présentée au Pays-Bas à l'Africa Museum de Berg en Dal en 1989, puis en Finlande au Musée d'art moderne de Tampere en 1990.

L'installation temporaire d'Iba Ndiaye dans un atelier de Montmartre, ses allers et retours entre la Dordogne et le 15ème arrondissement de Paris qui auraient pu l'éloigner de son Afrique natale, ont suscité au contraire la ressurgence de ses souvenirs d'enfant et d'adolescent . En 1996 a lieu au Museum Paleis Lange Voorhout de la Haye "Iba Ndiaye - peintre entre continents", exposition organisée par Franz Kaiser, conservateur en chef au Gemmentemuseum. Celui-ci y présente les oeuvres marquantes qui illustrent les "suites thématiques" développées tout au long de la carrière de quarante ans d'un artiste dont la tenacité revêt valeur d'exemple.

En janvier 2000, Iba N'diaye inaugure une exposition à Saint Louis, sa ville natale qu'il a quittée 50 ans auparavant.

"Le peintre Iba N'Diaye, qui est l'un des meilleurs artistes sénégalais, a voué sa peinture à la démarche de la mémoire dans les thèmes qu'il aborde. A la recherche de l'authenticité, il parvient toujours à une symbiose entre les valeurs ancestrales, qui constituent la négritude, et celles de la modernité.Les thèmes principaux de ses oeuvres sont à la mesure de sa passion de l'Afrique,Ce sont les chants du peuple, le cœur du peuple, Ce sont des images rythmiques, mélodiques comme celles du jazz. "(Léopold Sédar Senghor)

Il meurt le le 4 octobre 2008 à Paris.

Enseignant

  • 1959-1967 E.N.A. du Sénégal, département Arts plastiques
    • Centre artisanal de Jérémie, Dakar
    • Ecole régionale des Bibliothèques, Dakar (Fondation UNESCO)
  • 1967-1971 Paris
    • Service d'iconographie non-photographique du Musée de l'Homme

Expositions (sélection)

  • 1970 série "Tabaski" Sarlat
  • 1974 série "Tabaski" Amiens
  • 1987 retrospective Museum für Völkerkunde Munich
  • 1988 Art pour l'Afrique, MAAO, Paris
  • 1990 Art Survie, Art contemporain du Sénégal, La Grande Arche, Paris
  • 1991 Rhizome, La Haye, Pays-Bas
  • 1993 African Art Now, Petit Musée, Tokyo
  • 2000 retrospective Saint-Louis, Senegal
  • 2001 Festival des Œillades, Albi
  • 2003 retrospective Musée Dynamique, de Dakar.
  • 2005 Clin d’œil sur la collection de l’ADEIAO, CEA-EHESS, Paris
  • 2006 Résonances africaines, Mairie du XVIIe, Paris
  • 2008 Musée de la Place du Souvenir Dakar

Galerie

ndiaye01.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_