Il medico della mutua

De Wiki de A à Z.

Il medico della mutua (le Médecin de la Mutuelle) , film italien de Luigi Zampa, sorti en 1968

Analyse critique

Dr. Guido Tersilli est un jeune nouvellement diplômé en médecine qui souhaite ouvrir un cabinet médical à Rome . Il a soif de gains car il veut rembourser les sacrifices consentis par sa mère veuve afin qu'il puisse étudier. L'accord avec la mutuelle semble la meilleure façon de gagner le plus d'argent possible.

Ainsi commença une recherche effrénée pour trouver des patients assistés; avec quelques astuces sa mère et sa petite amie Teresa parviennent à démarrer les activités de Guido. Pour obtenir un peu d'expérience, Tersilli travaille gratuitement dans un hôpital, où il est en mesure d'entrer dans les bonnes grâces des sœurs qui décident de l'aider, alors qu'il s'attire l'hostilité de certains de ses collègues.

Apprenant que ses collègues de l'hôpital la mort prochaine du médecin-chef Bui qui a une clientèle de plus de 2000 patients, il fait semblant de tomber amoureux de son épouse Amelia; la vieille dame croit en son amour et convainc son mari de lui donner toute sa clientèle. Tersilli déménage même, après le décès de Bui, dans son ancien cabinet; Amelia le suit de près et organise son travail. Un jour, le médecin reçoit une visite surprise de Teresa, qui ne l'a pas vu depuis longtemps. Il la repousse, en lui faisant savoir qui appartient maintenant à un statut social supérieur au sien. Quand Amélia part en voyage pour une dizaine de jour, il en profite pour changer encore de cabinet, sur les conseils de sa mère.

Un jour, il rencontre Anna Maria, la fille du propriétaire de l'appartement dans lequel il a déménagé, une belle jeune fille, qui le séduit rapidement et le pousse à rompre avec Amélia. Sa clientèle grossit sans cesse, et il doit allonger son temps de travail et réduire le temps de consultation.

Victime de surmenage, il est hospitalisé et ses anciens collègues se proposent de reprendre une partie de sa clientèle. Mais à peine rétabli, il continue, mais il consulte depuis la terrasse de son appartement, guidant ses infirmières par téléphone, avec des ordonnances pré-signées, tout en ayant un verre à la main.

Le film condamne le système de santé de l'époque, structurée sur le système de mutuelle et totalement financé par l’État, souvent gérées par des mécanismes de corruption et de recommandation. Le film a fait sensation car, bien que marquée par les tons d'une comédie, se révèle être un acte acerbe de protestation contre un système de santé corrompu.

Le titre international du film est "malade ... il est libre", littéralement "malade ... il est gratuit."

« Luigi Zampa, qui a déjà dirigé Sordi dans L’Art de se débrouiller et L’Agent, lui fournit ici à nouveau l’occasion d’interpréter un personnage hautement cynique. Grâce à sa géniale interprétation, le spectateur perçoit l’ampleur de la malhonnêteté crasse du personnage. Satire efficace sur l’état d’esprit d’une époque (nous sommes en 1968), Zampa signe avec Il Medico un film exemplaire aux thématiques malheureusement toujours d’actualité. »
Pietro Ferraro, ilcinemamaniaco, 21 juin 2010

Distribution

  • Alberto Sordi: docteur Guido Tersilli
  • Ida Galli : Anna Maria
  • Bice Valori: Amelia Bui
  • Sara Franchetti: Teresa
  • Nanda Primavera: Celeste, mère de Guido
  • Patrizia De Clara: sœur Pasqualina
  • Leopoldo Trieste: Pietro, le malade

Fiche technique

  • Réalisation : Luigi Zampa
  • Scénario : Sergio Amidei, Alberto Sordi, Luigi Zampa, d'après le roman homonyme de Giuseppe D'Agata
  • Producteur : Bruno Turchetto
  • Production : Euro International Film, Explorer Film '58
  • Photographie : Ennio Guarnieri
  • Montage : Eraldo Da Roma
  • Musique : Piero Piccioni
  • Durée : 99 minutes
  • Date de sortie : 24 octobre 1968
ilmedico.jpg
Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_