La Blonde platine

De Wiki de A à Z.

La Blonde platine (Platinum blonde) film américain réalisé par Frank Capra, sorti en 1931.

Analyse critique

Stew Smith, reporter dans la presse à scandale, enquête sur la rupture de fiançailles de Michael Schuyler et y découvre que la transaction a bien donné lieu à un versement de 10000 $, mais surtout fait connaissance de sa sœur Anne, riche héritière. Il s'éprend instantanément d'Anne et vante les mérites à son amie, Gallagher, une charmante jeune femme en secret éprise de lui. Stew fait tant et si bien qu'il parvient à séduire Anne et à l'épouser, en dépit des haut-le-coeur que cette mésalliance provoque au sein de son envahissante belle-famille. Plutôt mal assorti, le couple ne tarde pas à battre de l'aile, et Stew est bien vite écœuré par la famille Schuyler. Anne aimerait le transformer en parfait gentleman et l'introduit à la « haute société », mais ne parvient pas à s'acclimater à la société qui l'entoure et la courtise.

Plus que le scénario, assez classique, c'est le style qui est intéressant dans ce film car Frank Capra réussit à en faire une comédie bien enlevée avec des dialogues savoureux. L'humour est très présent, la confrontation entre les deux milieux sociaux est particulièrement bien exploitée, avec une certaine subtilité.

En 1931, Frank Capra essuie un échec avec The Miracle Women. Il décide donc de réaliser une petite comédie légère, tirée d'une pièce à succès : le coup de foudre d'un journaliste, pauvre et insolent , pour une riche héritière, blonde et avenante. Grâce à l'aura de Jean Harlow, Capra renoue avec le succès. Dans ce film, il oppose déjà la richesse du cœur à celle du portefeuille, dresse un portrait caustique des bourgeois américains et se livre à un délicieux marivaudage.

Par ailleurs les deux acteurs principaux auront un destin tragique: Robert Williams montre d'énormes qualités mais, alors qu'il répétait pour son film suivant, il fut hospitalisé en catastrophe à la suite d'une crise aigüe d'appendicite. Il mourut d'une péritonite dans sa chambre d'hôpital quatre jours après la sortie de Platinum Blonde alors qu'au dehors les journaux titraient sur l'émergence d'une nouvelle star à Hollywood. Il avait un charme fou avec ce petit côté effronté et doté de valeurs morales qui faisait fureur alors.

La Blonde platine a renforcé l'image de Jean Harlow comme nouveau sex-symbol. Elle semble à contre emploi dans ce rôle de jeune fille de la haute société mais sa prestance, sa démarche féline et son assurance lui donnent une forte présence sensuelle à l'écran. Elle vole la vedette à Loretta Young qui, bien qu'étant en tête d'affiche, n'a qu'un rôle plus réduit ; rétrospectivement, une inversion des rôles eut été logique, et Loretta Young aurait été certainement parfaite dans le rôle tenu par Jean Harlow. Mais sa carrière fut étincelante mais brève. Elle meurt 6 ans plus tard de ne pas s'être soignée. Sa mère, qui depuis longtemps exerce une tutelle tyrannique, empreinte de fanatisme religieux, refuse de lui prodiguer les soins nécessaires. Selon elle, le recours aux médicaments est un véritable péché, seules de longues prières peuvent sauver Jean. Elle mourra le 7 juin 1937.

Distribution

  • Loretta Young : Gallager
  • Robert Williams : Stew Smith
  • Jean Harlow : Anne Schuyler
  • Halliwell Hobbes : Smythe, le domestique
  • Reginald Owen : Dexter Grayson
  • Louise Closser Hale : Mme Schuyler
  • Edmund Breese : Conroy
  • Donald Dillaway : Michael Schuyler
  • Walter Catlett : Binji
  • Claud Allister : Dawson, le valet

Fiche technique

  • Titre original : Platinum blonde
  • Réalisation : Frank Capra
  • Assistant réalisateur : Charles C. Coleman
  • Scénario : Jo Swerling d'après une histoire de Harry Chandlee et Douglas W. Churchill
  • Adaptation et dialogues : Dorothy Howell et Robert Riskin
  • Production : Frank Capra et Harry Cohn
  • Société de production et de distribution : Columbia Pictures
  • Musique : David Broekman
  • Photographie : Joseph Walker
  • Montage : Gene Milford
  • Format : Noir et blanc - son : Mono (Western Electric System)
  • Durée : 89 minutes
  • Date de sortie : 31 octobre 1931


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

blondeplatine.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_