La Captive aux yeux clairs

De Wiki de A à Z.

La Captive aux yeux clairs (The Big Sky) film américain de Howard Hawks, sorti en 1952.

Analyse critique

L'action se situe en 1832. Jim Deakins et Boone Caudill, deux jeunes du Kentucky, décident d'aller vers l'Ouest. L'oncle de Boone, Zeb Calloway, vit quelque part à l'ouest du Mississipi. À Saint Louis, ils se bagarrent dans un saloon et sont jetés en prison, où ils retrouvent par hasard.. l'oncle Zeb.

Le capitaine Jourdonnais a besoin d'hommes pour une expédition marchande sur le territoire des Indiens Pieds-Noirs, à plus de mille miles de là. Les trois hommes acceptent, attirés par l'aventure. Fait également partie du voyage une jeune et belle princesse Indienne, Teal Eye, précieux "sauf-conduit" pour Jourdonnais. Boone tombe très vite amoureux de la jeune Indienne. Le voyage commence sur la rivière à travers les paysages sauvages du Nord-Ouest avec son lot d'épisodes divers du halage du bateau, de la chasse.

Ils se méfient des Indiens, mais les véritables rivaux de Jourdonnais sont les hommes d'une compagnie de fourrures désireux d'éliminer tous leurs concurrents. Streak et ses hommes se joignent aux Crows qui attaquent le bateau de Jourdonnais. Deakins est blessé, mais il s'échappe dans la forêt avec Boone et l'Indienne. Ils réapparaissent ensuite et tuent Streak. L'expédition atteint son but : le village des Indiens Pieds-Noirs. Les transactions commencent. Boone et Teal Eye resteront ensemble; Deakins, lui, part vers de nouvelles aventures.

La Captive aux yeux clairs est l’adaptation cinématographique d’un roman d’un écrivain peu traduit en France, Alfred Bertram Guthrie, Jr (1901-1991). Ecrit en 1947, The Big Sky n’a jamais été traduit en français. Le personnage principal du livre est Boone Caudill, un jeune homme fruste qui s’est enfui à dix-sept ans de chez lui pour échapper à son père violent. Ses aventures se déroulent de 1830 à 1843. Le livre est assez sombre, Caudill s’avère un être destructeur, incapable de s’adapter, ni à la vie des hommes blancs, ni à celle des Indiens. Il ruinera la vie des rares personnes qui l’aiment, sa femme Teal Eye, et Jim Deakins, qu’il tuera en croyant être trompé.

Le film contraste avec la noirceur du roman. Il ne reprend que l’expédition des trappeurs sur le Missouri, qui ne faisait qu’une centaine de pages, et en change le dénouement. Alors que les trappeurs réussissent à atteindre leur objectif et à marchander avec les Indiens dans le long-métrage, toute l’expédition se fait massacrer en cours de route dans le roman, hormis Teal Eye, âgée alors de treize ans, Caudill, Deakins et un aventurier nommé Dick Summers, qui arrivent à s’enfuir séparément. Caudill retrouvera Teal Eye des années plus tard et l’épousera.

L’un des thèmes principaux de ce film est la description d’une très forte amitié qui devra résister à l’amour que portent les deux hommes pour la même femme. Cette expédition servira de voyage initiatique qui transformera ces grands enfants bagarreurs, susceptibles et chahuteurs en hommes mûrs et sensés, sachant gérer leur vie sans que ce soit au détriment de cette formidable amitié. "Deux hommes sont amis, une fille arrive et bientôt ils ne sont plus amis du tout. L’un s’en va en laissant ce que l’autre aurait donné son bras droit pour garder et je me demande ce qu’ils vont faire pour pouvoir arranger ça" prononce Arthur Hunnicutt en résumant la situation juste avant le final. Final qui, dans un autre film aurait pu se résoudre par un affrontement dramatique, nous dévoile au contraire un Howard Hawks profondément intelligent et d’une grande maturité. La décision respective des deux amis clôt le film en beauté.

The Big Sky est le deuxième western de Howard Hawks. Le film est une commande de Howard Hughes, le directeur de la RKO, troisième studio américain qui se trouve alors en difficulté. Le producteur veut réitérer la réussite de La Rivière rouge avec une nouveau fait historique de la conquête de l'ouest porté pour la première fois à l'écran. Si le film démarre très bien dans les salles, la RKO décide soudain d'en couper douze minutes pour pouvoir placer plus de séances. Une décision qui entraîne une défection du public et fait de The Big Sky un nouvel échec commercial qui précipite le déclin du studio.

Hawks n’était pas satisfait de son film, il en déplorait les coupures de scènes intimistes évoquées plus haut. De plus, il estimait n’avoir pas mis assez en évidence la rivalité amoureuse éprouvée par Caudill et Deakins concernant Teal Eye. Le film, à l’époque, n’a pas rencontré un grand succès. Peut-être est-ce son côté atypique qui a déplu. Son sujet ne concerne pas la lutte contre les Indiens, mais la recherche de rapports pacifiques entre les peuples. Pour les trappeurs en expédition, le danger ne vient pas des Pieds-noirs, mais d’autres Blancs, à la solde de la société qui détient le monopole des peaux.

Distribution

  • Kirk Douglas : Jim Deakins
  • Dewey Martin : Boone Caudill
  • Arthur Hunnicutt: Zeb Calloway (
  • Elizabeth Threatt : Teal Eye (Gazelle en VF)
  • Buddy Baer : Romaine
  • Stephen Geray : Jourdonnais
  • Hank Worden : Poor Devil (« Pauvre Diable » en VF)
  • Jim Davis  : Streak
  • Henri Letondal : Labadie
  • Robert Hunter : Chouquette

Fiche technique

  • Titre original : The Big Sky
  • Réalisateur : Howard Hawks
  • Scénario : Dudley Nichols, d'après le roman d'Alfred Bertram Guthrie The Big Sky (paru en 1947)
  • Photographie : Russell Harlan
  • Nnoir et blanc
  • Montage : Christian Nyby
  • Musique : Dimitri Tiomkin
  • Durée : 121 minutes
  • Dates de sortie: 6 août 1952
    • France : 9 octobre 1953


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_