La Foule

De Wiki de A à Z.

La Foule (The Crowd) est un film muet américain réalisé par King Vidor en 1928.

Analyse critique

John Sims naît un quatre juillet (jour de la fête nationale aux États-Unis). Son père espère faire de lui quelqu'un d'important mais il meurt alors que John n'a que douze ans. Celui-ci se rend à New York et travaille dans un bureau. En compagnie de son copain Bert, il sort avec Mary et Jane. Peu de temps après, John épouse Mary. Le voyage de noces a lieu aux Chutes du Niagara.

Le couple a un fils puis ensuite une fille. Grâce à un concours de slogans, John gagne un prix de 500 dollars mais le malheur frappe bientôt le couple. Leur fille est renversée par un camion. John travaille alors de plus en plus mal, quittant une place pour une autre. Il refuse un travail que lui proposaient, par charité, ses beaux-frères ; il n'a même pas la force de se suicider. Mary est décidée à le quitter mais, au dernier moment, elle y renonce. John et Mary dansent ensemble puis vont au cinéma. La vie semble à nouveau leur sourire.

King Vidor, qui a décrit si souvent des individualistes forcenés, des hommes d'action et de conquête, peint ici un homme ordinaire, perdu dans la foule dont il n'arrive pas à s'extirper.

Il était hors de question pour King Vidor de prendre une star de l'époque pour jouer cet homme ordinaire. Il croisa un jour, devant un bureau de casting, un individu intéressant pour le rôle. Il le rattrapa difficilement dans la rue et lui demanda son nom. En s'engouffrant dans la voiture, il jeta « Murray, figurant » et disparut. Vidor eut à peine le temps de lui dire « Je suis metteur en scène et j'aurai peut être un travail pour vous ». L'homme ne rappela pas. Ayant oublié le nom, Vidor consulta le liste des figurants du studio et reconnu le nom de Murray. Lorsque il tenta de le recontacter l'homme : l'acteur lui dit qu'il n'avait pas de temps à perdre ! Vidor dut lui proposer de l'argent pour qu'il se déplace pour un rendez vous. Quand King Vidor demanda à James Murray pourquoi il ne répondit pas à ces appels, celui-ci répondit : « Je ne vous ai pas cru». James Murray sera engagé pour jouer le rôle principal du film.

Sans être une œuvre de tout premier plan, La foule a au moins deux mérites. Ses méthodes et son intrigue sont originales ; elles anticipent sur les recherches réalistes de l'après-guerre : décors volontairement banals, utilisation d'une caméra cachée dans les cènes de rue, récit dépourvu d'événements exceptionnels.

En second lieu, le film évoque une faillite du rêve américain et traite du thème de l'échec avec une intensité peu commue à l'époque. Vidor n'alla pas jusqu'à conclure par une fin tragique, qu'exigeait pourtant la logique du scénario, et filma sept dénouements différents. Deux versions furent proposées aux exploitants et celle que nous connaissons, quoique discrète et réservée quant à l'avenir du personnage, laisse le spectateur sur une note d'optimisme peu convaincante.

Sur toute la durée du tournage, Vidor, Thalberg et le scénariste Harry Behn butent sur un point crucial : ils ignorent comment terminer leur film. Pas moins de sept dénouements seront tournés, du plus macabre au plus joyeux. En définitive, les convictions scientistes de Vidor l’emporteront, et il se décidera pour une fin en forme de mise en abîme (les protagonistes assistent à un spectacle) qui suggère sans le souligner que son héros, comme le public du film, saura trouver la voie d’une vie heureuse et simple.

L’accueil critique de La Foule est dithyrambique et les salles se remplissent. King Vidor est surtout ému par les commentaires qu’il glane. Chaque critique et chaque spectateur évoquent en effet le film en le confrontant à ses expériences personnelles. Ce qui aurait pu de prime abord apparaître comme une démarche abstraite et par trop expérimentale révèle en définitive que le film a touché un nerf sensible chez l’homme moderne ; Vidor a posé le doigt sur l’universalité.

Distribution

  • Lucy Beaumont : la mère de Mary
  • Eleanor Boardman : Mary
  • Estelle Clark: Jane
  • Freddie Burke Frederick : le fils de John et Mary
  • Dell Henderson : Dick
  • James Murray : John 'Johnny' Sims
  • Bert Roach : Bert
  • Virginia Sale : la belle-sœur de Mary
  • Daniel G.Tomlinson : Jim

Fiche technique

  • Titre original : The Crowd
  • Réalisation : King Vidor
  • Scénario : King Vidor, John V.A.Weaver, Harry Behn
  • Production : M.G.M.
  • Image: Henry Sharp
  • Noir et blanc - muet
  • Durée: 98 minutes
  • Date de sortie : 3 mars 1928


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_