Le Troisième Homme

De Wiki de A à Z.

Le Troisième Homme (The Third Man) film britannique de Carol Reed sur un scénario de Graham Greene, sorti en 1949.

Analyse critique

L'action se situe dans la Vienne de l'immédiat après-guerre, dévastée par les bombardements, divisée en secteurs d'occupation alliée, avec ses rues désertes, ses mendiants aux aguets, ses trafics sordides. La guerre froide entre les occupants américains et soviétiques est, à cette époque, un des enjeu x mondiaux.

Sur invitation de Harry Lime, son ancien ami d'études, Holly Martins, petit auteur de romans de western, arrive à Vienne. Mais ce dernier a été tué dans un bizarre accident de voiture alors que la police semblait beaucoup s'intéresser à lui et à ses activités. Il a juste le temps d'assister aux obsèques de son ami, et désireux d'en savoir davantage, Martins mène sa propre enquête, rencontre le major Calloway, le chef de la police de la zone britannique et Anna Schmidt, la maîtresse de Harry dont il s'éprend.

Il côtoie la pègre de la ville internationale et finit par retrouver Harry lui-même qui, toujours vivant, se trouve mêlé à un odieux trafic de pénicilline et se cache en zone russe.

La musique du film, composée et jouée à la cithare par Anton Karas, demeure très célèbre et contribue beaucoup au charme du film. Elle se classa durant onze semaines en tête des meilleures ventes de disques américaines entre avril et juillet 1950.

Le film doit énormément à la superbe photographie de Robert Krasker, lauréat des Oscars 1951 pour le film. Profondeur des contrastes, jeu constant sur les ombres et les contre-jours, magnificence des gros plans, audace de certains cadres. Le film est connu pour avoir innové avec des cadrages obliques, pour le visage d'Orson Welles subitement éclairé dans l'embrasure d'une porte et surtout pour la scène finale de poursuite dans les égouts de Vienne. Krasker profite de Vienne comme d'un immense terrain de jeux, parfois même d'expérimentations dans son utilisation de la profondeur de champ et des lumières vives notamment.

Le Troisième Homme emprunte aux codes du film noir américain, manteau et feutre gris, rues glauques un soir de pluie, confrontations viriles et trahisons diverses, tout en s'en démarquant assez intelligemment en les inscrivant dans un cadre européen.

Le film est surtout expressionniste avec les ombres immenses, les contrastes saturés, l'usage du grand angles, mais doit aussi au formalisme russe comme pour les gros plans sur les visages accusateurs.

Carol Reed imposa son originalité, à son actif, outre la poursuite bien connue, quelques morceaux de bravoure réellement brillants comme le gamin lançant une rumeur et faisant basculer le film aux confins du fantastique, ou encore la fin poignante, qu'il imposa à sa production en lieu et place du happy-end de Graham Greene.

Distribution

  • Joseph Cotten  : Holly Martins
  • Orson Welles  : Harry Lime
  • Alida Valli  : Anna Schmidt
  • Trevor Howard  : le major Calloway
  • Bernard Lee  : le sergent Paine
  • Wilfrid Hyde-White : Crabbin
  • Paul Hörbiger : le portier de Harry
  • Ernst Deutsch : le « baron » Kurtz
  • Siegfried Breuer  : Popescu
  • Erich Ponto : Dr. Winkel
  • Karel Stepanek  : Acteur au Josefstadt Theater

Fiche technique

  • Titre : Le Troisième Homme
  • Titre original : The Third Man
  • Réalisation : Carol Reed
  • Scénario : Graham Greene assisté de Alexander Korda, Carol Reed et Orson Welles; Graham Greene écrivit un roman homonyme d'après son scénario.
  • Production : Carol Reed, Alexander Korda, David O. Selznick pour London Film Productions et British Lion Film Corporation
  • Musique originale : Anton Karas
  • Photographie : Robert Krasker
  • Montage : Oswald Hafenrichter
  • Format : Noir et Blanc
  • Durée : 104 minutes
  • Dates de sortie : septembre 1949 France (Festival de Cannes)
    • 3 septembre 1949 Royaume-Uni
    • 12 octobre 1949 France (sortie nationale)
Distinctions
  • Grand prix du festival de Cannes 1949
  • Oscar de la meilleure photographie 1951
  • Le film figure dans le top 250 d'IMDb.
  • Le film a été classé en première place d'une liste des 100 meilleurs films britanniques, dressée par le British Film Institute.


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Vidéo

Extrait vidéo sur Youtube

Image choc du film

Fichier:Toisiemehom.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_