Manuel Ocampo

De Wiki de A à Z.

Manuel Ocampo, plasticien contemporain philippin, né en 1965 à Quézon (Philippines)

Biographie et œuvre

Manuel Ocampo a étudié les Beaux-arts à l' Université des Philippines, a ensuite déménagé à Los Angeles, en Californie dans les années 1980, où il a étudié à l' Université d’État de Californie. Ocampo après un passage à Séville, en Espagne est revenu vivre à Manille.

Son travail mêle le sacré baroque de l'iconographie religieuse avec le récit politique laïque et contestataire. Ses œuvres puisent dans un large éventail de références histoire de l'art, contiennent des éléments caricaturaux, et s'inspirent de sous-culture punk.

Son œuvre « mêle » traditions religieuses coloniales, peinture figurative naïve et surréaliste, punk hardcore californien et tous les classiques européens de l’expressionnisme à toutes les figurations, son univers va bien au-delà de sa propre stratégie de carrière. Il aurait pu rester en Californie où il avait passé sa jeunesse dans une famille d'immigrés philippins, et travailler pour les plus grandes galeries nord-américaines, mais, fort de son succès, il préféra rentrer à Manille. Ainsi il s'attacha non seulement à construire une œuvre forte et complexe qu'il diffuse à travers le monde, mais aussi à inventer et gérer des galeries et des espaces pouvant accueillir la création contemporaine des Philippines.

Manuel Ocampo revisite souvent et fait référence à l'histoire de l'art allégoriste politique, certaines de ses peintures gothiques souvent inquiétantes peuvent transformer l'horreur en beauté exquise, l'histoire en histoire de l'art, le purgatoire en salut.

Expositions (sélection)

  • 2013 Perverse Sublime of the Toxic - Nosbaum&Reding, Luxembourg
  • 2012 Manuel Ocampo - Tyler Rollins Fine Art, New York City
  • 2007 Rooms, Conversations - FRAC - Ile-de-France Le Plateau, Paris
    • L'explosition - FRAC - Languedoc-Roussilon, Montpellier
  • 2005 Retrospective, Casia Asia, Barcelone
  • 2004 Biennale de Séville
  • 2001 Biennale de Venise
    • Biennale de Berlin
  • 2000 Biennale d'art contemporain de Lyon
  • 1997 Musée d'Art de Setagaya, Tokyo
  • 1995 Manuel Ocampo, Musée d´art contemporain de Montréal
  • 1992 Documenta 9, Kassel. Son œuvre, satirique, à base de croix gammées fait scandale et est censurée.

Galerie


manuelocampo.jpg
Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_