Marta Minujin

De Wiki de A à Z.

Marta Minujín plasticienne contemporaine argentine, performeuse, née en 1943 à Buenos Aires

Biographie et œuvre

Marta Minujín est née dans le quartier de San Telmo à Buenos Aires . Elle a rencontré un jeune économiste, Juan Carlos Gómez Sabaini, et l'a épousé en secret en 1959; Le couple a eu deux enfants. Étudiant à l' Institut d'art de l'Université nationale , elle a d'abord exposé son travail dans un spectacle de 1959 au Teatro Agón. Une bourse de la Fondation nationale des arts lui a permis de voyager à Paris.

Elle obtient un prix national en 1964 à l' Institut Torcuato di Tella de Buenos Aires , où elle a préparé deux événements: Eróticos en technicolor et l'interactif Revuélquese y viva . Elle a rejoint Rubén Santantonín au di Tella Institute en 1965 pour créer La Menesunda ( Mayhem ).

En 1966, elle gagne une bourse Guggenheim et s'installe un temps à New York, où elle fréquente Andy Warhol. Le coup d'état du général Juan Carlos Onganía en juin de cette année la conforte dans son exil. Elle retourne en Argentine en 1976 et a ensuite créé une série de reproductions de sculptures grecques classiques en plâtre, ainsi que des miniatures de l' Obélisque de Buenos Aires sculpté en panettone , de la Venus de Milo sculptée dans le fromage et de Carlos Gardel pour un spectacle de 1981 à Medellín . Ce dernier, une création en tôle , était bourré de coton et allumé, créant une métaphore pour la mort prématurée du légendaire chanteur.

Elle est décrite comme emblème du pop-art made in Amérique latine et importatrice du happening dans son pays.

En 2016, elle est lauréate du prix Velázquez. Elle est toujours active à Buenos Aires.

Expositions et performances (sélection)

  • 1963, elle réalise son premier happening à Paris, La destrucción, lors duquel elle brûle toutes ses œuvres.
  • 1978, elle crée une réplique de l'Obélisque de Buenos Aires en pan dulce de 36 mètres de haut. Les brioches sont ensuite offertes au public.
  • 1981 à Medellín, elle embrase une statue métallique de Carlos Gardel de 17 mètres de haut.
  • 1985, elle paie symboliquement la dette extérieure argentine en offrant des épis de maïs à Andy Warhol dans sa Factory.
  • 1996, Margaret Thatcher refuse de participer à une performance donc elle effectue un paiement symbolique pour les îles Malouines avec un sosie de la première ministre.
  • 2017 documenta 14, Athènes du 8 avril au 16 juillet, Kassel du 10 juin au 17 septembre 2017
    Marta Minujín y expose une installation monumentale Le Parthénon des Livres.
    Sur la FriedrichsPlatz, elle dirige la construction d’une réplique grandeur nature du Parthénon d’Athènes. Sur des colonnes faites de tubes en acier reproduisant les piliers du temple grec, on installe dans des poches en plastique, des livres dont on peut distinguer la couverture.
    Les noms de leurs auteurs sont signifiants: Sigmund Freud, Arnold Zweig, Salman Rushdie, Honoré de Balzac, Kafka, Mariane Satrapi, Diderot, Sade et Walt Disney ... Leur point commun : ils ont été un jour censurés dans un pays ou un autre. Les nazis, les autorités de la RDA ou des États-Unis les ont trouvés trop critiques, trop capitalistes ou encore trop érotiques.
    Cette structure inachevée de 70 m de long, 30 m de large et 20 m de haut est installée précisèment là où les nazis avaient brûlé plus de 2000 livres jugés contraires à “l’esprit allemand” le 19 mai 1933.
    Il ne lui manque que quelques milliers d' ouvrages sur l’objectif de 100.000 qu’elle s’est fixé. Chacun peut donner et ainsi, tous les matins, des étudiants de Kassel viennent placer de nouveaux ouvrages sur la structure. À la fin de l’exposition, ils seront redistribués gratuitement.

Galerie

minujin1.jpg
Effet psychédélique

DSCN1260.JPG
Parthenon des livres. documenta 2017

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_