Moshekwa Langa

De Wiki de A à Z.

Moshekwa Mokwena Langa , plasticien contemporain sud-africain, né en 1975 à Bakenberg, dans la province du Nord de l'Afrique du Sud

Moshekwa Langa vit et travaille à Amsterdam, Pays-Bas et Johannesburg, Afrique du Sud.

Biographie

En avril 1994, les premières élections démocratiques depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ont eu lieu en Afrique du Sud. A l'époque Moshekwa Langa avait dix-neuf ans, récent diplômé de l'école Waldorf à Pretoria et commence sa production artistique. Moshekwa Langa obtient sa première exposition solo en 1995 à la Rembrandt van Rijn Art Gallery, à Johannesburg.

En 1996, il prend part à l'exposition Couleurs - Art d'Afrique du Sud à la Maison des Cultures du Monde à Berlin et en 1997, Langa a été invité aux Biennales de Johannesburg, La Havane et Istanbul.

Moshekwa Langa est un éminent représentant de la jeune génération sud-africaine d'artistes dont l'esthétisme est influencé par les nouveaux médias comme internet et la télévision. Ses collages, installations en salle et ses films vidéo explorent des questions telles que la domination territoriale, l'exploitation, l'identité et les appartenances sociales.

L’œuvre de Moshekwa Langa s’inspire largement de son environnement immédiat. Ses peintures, réalisées par couches successives de matériaux (spray, vernis à ongle, acrylique), sont autant de références énigmatiques qui traitent de toutes les formes d’appartenance sociale, culturelle ou religieuse, et révèlent le contraste d’un homme moderne face aux rituels sociaux et psychologiques d’un pays qui a connu l’Apartheid.

Ses premiers travaux sont des dessins et des collages en utilisant des cartes géographiques rehaussées de peinture, une série intitulée “New Visual Atlas”. Dans ce travail, qui comprend des objets quotidiens comme des photographies, des bilans et des factures, Langa redéfinit la dérive des continents. La géopolitique a toujours joué un rôle particulier dans l'Afrique du Sud, un pays qui a été créé plus ou moins arbitrairement sur ​​la planche à dessin, comme tant d'autres États africains. Le colonialisme, les démarcations arbitraires des "Homelands" et l'exclusion de l'Apartheid, les villes avec un «blanc» au centre et des townships «noirs». Pendant des décennies l'Afrique du Sud a été dominée par un système où s'affichent les déchirements au sein de la société plus ouvertement que dans tout autres pays africains.

Langa travaille aussi en résonance avec des questions telles que l'appartenance nationale, l'identité et la construction de l'identité, la domination territoriale, les batailles territoriales et des formes plus subtiles de la violence. La même chose est vraie des installations que l'artiste propose dans des lieux plus vastes comme à la Biennale de Johannesburg en 1997 ou la Biennale de Venise en 2009 : là aussi, des objets fondamentalement banaux sont remplis d'une signification symbolique à travers de légers changements de sens. En 1997 l'installation portait le titre quelque peu complexe, de Distance temporelle (avec une intention criminelle) Vous nous trouverez dans les meilleurs endroits et se composait de bobines de coton innombrables, du type utilisé dans les filatures industrielles, que Langa avait réparti sur le sol de la salle entière. Certaines de ces bobines étaient encore inutilisées, alors que certaines ont été partiellement déroulées, et elles ont été intercalées avec des bouteilles de différentes boissons alcooliques. Cette installation évoque des questions telles que le travail, l'exploitation et la dépendance des travailleurs à l'alcool.

Moshekwa Langa utilise aussi le film vidéo. Il utilise des méthodes documentaires, formellement parlant, mais uniquement dans le but de déplacer, agrandir ou contrer les connotations et les frontières du genre.

Sur certaines peintures, il répand aléatoirement des amas de fils sur des papiers colorés et peints devenant autant de magnifiques peintures abstraites qui ne manquent pas d'évoquer un enchevêtrement de réseaux de communication, d'une circulation anarchique des idées et des individus.

Expositions (sélection)

  • 2011 Biennale de Lyon 2011
  • 2010 Black Maria, Galerie Mikael Andersen, Copenhague
    • Wuthering Heights, Galerie Mikael Andersen, Berlin
    • Open End, The Goodman Gallery, Johannesburg,
    • 29e Biennale de São Paulo
  • 2009 53e Biennale de Venise
  • 2004-2007 Africa Remix, Düsseldorf, Londres, Paris, Tokyo, Stockholm, Johannesburg
  • 1998 Biennale de São Paulo
    • Musée Boijmans van Beuningen , Rotterdam.

Galerie

Langa01.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_