Shouchiku Tanabe

De Wiki de A à Z.

Shouchiku Tanabe ( japonais 田辺 小竹, Tanabe Shouchiku) (Shouchiku signifiant "petit bambou"), de son vrai nom Tanabe Takeo, plasticien contemporain japonais né en 1973 à Sakai (préfecture d'Ôsaka)

Biographie et œuvre

  Takeo Tanabe est l'héritier d'une longue lignée de spécialistes de l'art du bambou, qui portent le surnom de "Chikuunsai":

  • L'arrière grand-père de Takeo ( Chikuunsai Tanabe 1er ) commence à créer des objets d'art en bambou en 1890 et a été le premier à réaliser une exposition personnelle sur l'art du bambou, au Japon en 1915
  • Le grand-père de Takeo ( Chikuunsai 2ème ) commence par créer des paniers en bambou, et évolue vers des objets beaucoup plus élaborés.
  • le père ( Chikuunsai 3ème ) est à la tête d'un entreprise qui crée de objets en bambou. Le bambou utilisé est le Yadake (Japanese Arrow Bamboo, Pseudosasa japonica).

Takeo Tanabe est diplômé en 1992 de la Osaka Craft hign school. En 1999, il termine ses études supérieures de la Tokyo Art University , spécialité sculpture. Il se perfectionne ensuite deux ans à Beppu,préfecture d'Oita.

Son savoir-faire lui est transmis par son père qui lui enseigne l’art traditionnel de la vannerie, partie de l’art floral japonais (ikebana), et il utilise une technique de tressage en grosses mailles, procédé traditionnel familial. Il crée dans un style propre des objets utiles ou des formes pures, parfois en lien avec d’autres artistes, dont la laqueuse Sasai Fumie. Tanabe Shouchiku, qui innove dans une complète fidélité à une quête devenue adage familial : « En relevant de nouveaux défis on crée la tradition ».

Il participe à l'exposition familiale Chikuunsai à Boston, USA in 2000.

En 2004 il reçoit le premier prix de l'Osaka craft exhibition.   Dans les années 2010, il travaille ardemment avec son père pour gagner le titre de Chikuunsai (nuage de bambou) le quatrième, peut-être en 2017.  

Expositions (sélection)

  • 2001 exposition collective Philadelphia Museum, USA
  • 2002 Solo Exhibition / Cortland Jessup Gallery ,NY,USA
  • 2003 Solo Exhibition / Wacol Gallery, Tokyo Japan
  • 2008 Solo Exhibition / Takashimaya Osaka Japan
    • Art Fair Tokyo
  • 2016 Carte blanche à Shouchiku Tanabe, Musée Guimet, Paris

Galerie

tanabe6573.JPG
Kokû, Musée Guimet, Paris 2016.


Cette installation est réalisée à partir de 8000 tiges de bambou calibrées. Symbole de bon augure tout comme le pin ou le prunier, le bambou est une incarnation de l’esthétique japonaise. Il se dresse haut et droit, ses feuilles produisant dans le vent un son naturel et apaisant. L’artiste emploie exclusivement des tiges de bambou tigré (torachiku) ou de bambou noir, constamment réutilisées. Ces bambous ne poussent qu’en un endroit du Japon, où le sol leur confère ces tigrures uniques. Ces brins de torachiku parlent ainsi de l’enracinement en un lieu mais aussi de la virtualité inépuisable de leur déplacement dans le temps et dans l’espace.
Création sculpturale, proprement spatiale, l’installation évoque des formes organiques. Elle met en évidence cinq grands éléments japonais : la terre (chi), l’eau (sui), le feu (ka), le vent (fû), le vide (kokû). C’est dans ce dernier élément que l’artiste puise son inspiration, sa philosophie du vide s’inscrivant parfaitement dans l’espace dédié de la rotonde que l’artiste qualifie de « dôme du musée », situé au dessus de la bibliothèque historique et largement ouvert sur le ciel de Paris.

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_