Tabou (1931)

De Wiki de A à Z.


Différentes pages portent le même nom; voir  : Tabou (homonymie)

Tabou (Tabu) film américain de F.W. Murnau sorti en 1931.

Le film se découpe en deux parties :

  • Le Paradis
  • Le Paradis perdu

Dans l'île de Bora-Bora, un jeune pêcheur de perles, Matahi, et une merveilleuse jeune fille, Reri, tombent amoureux. Mais au vu de sa grande beauté, Hitu, le sorcier l'a choisie comme prêtresse sacrée. Elle doit donc selon la tradition, rester vierge et il la déclare tabou. "Aucune loi des dieux n’est plus sacrée que celle qui protège l’élue. Aucun homme ne peut la toucher ou la désirer du regard pour son honneur et celui de son peuple."

Rien n'y fait, les deux amants décident de s'échapper, ils fuient, poursuivis par Hitu. Matahi pêche des perles qu'il vend à Tahiti, mais il est retrouvé par Hitu qui lui donne trois jours pour ramener la jeune fille. Alors Matahi cherche à avoir un passage sur un bateau. Il perd son argent et le prêtre emmène la jeune fille : Matahi nage à leur poursuite, s'épuise. Quand il rattrape le bateau, il s'accroche à un cordage. Hitu coupe le filin et Matahi se noie.

Murnau s'inspire de peintures allemandes pour diriger ses acteurs. Avec Spies, ils appellent cela "le cinéma architectural". Pour Flaherty qui croit à l'authenticité du documentaire la mise en scène de Murnau n'est qu'une manipulation scandaleuse. Les acteurs prennent des pauses artistiques et s'ils ratent la scène, ils la recommencent.

Murnau joue avec les ombres pour représenter les forces occultes. Murnau engage le compositeur Hugo Riesenfeld qui combine les thèmes de l'Aurore avec des morceaux classiques : Mendelssohn, Massenet Bizet mais ne les gardera finalement pas pour ne pas donner uen touche de romantisme européen.

Certaines scènes qui montraient des nageurs nus furent censurées, aux États-Unis et en Finlande.

Hitu, le chamane, aurait maudit Murnau pour tous les sacrilèges qu'il avait commis. De fait, le tournage long de dix-huit mois fut mouvementé et demeure entouré de légendes. Murnau et son équipe auraient violé un certain nombre de tabous locaux en installant leur quartier général dans un ancien cimetière, en tournant sur des récifs sacrés.

De plus les conceptions de Murnau et du documentariste Robert Flaherty sont diamétralement opposées. Robert Flaherty qui avait pris le temps de découvrir l'île et de rencontrer ses habitants avait écrit un scénario à la gloire de la vie traditionnelle, tout en dénonçant la corruption apportée par la civilisation. Murnau, lui, voulait se servir de la beauté de l'île et des indigènes comme d'un décor exotique pour raconter une histoire romanesque. Murnau, qui était aussi le producteur du film, put imposer son point de vue et Flaherty refusa d'être crédité comme réalisateur.

Durant le tournage, des incidents, plus ou moins graves, perturbent le travail : noyades, intoxications, explosions mystérieuses. Comble du destin, Murnau décèdera d'ailleurs lui-même dans un accident de voiture huit jours avant la première de son film, prévue le 18 mars à New York.

Distribution

  • Anne Chevalier : Reri, la jeune fille
  • Matahi : le pêcheur de perles
  • Hitu : le vieux chef
  • Jean : le policier
  • Jules : le capitaine
  • Ah Fong : le commerçant chinois

Fiche technique

  • Titre original : Tabu (sous titre A Story of The South Seas)
  • Réalisation : Friedrich Wilhelm Murnau
  • Scénario : Edgar G. Ulmer, d'après une idée originale de Robert Flaherty
  • Photographie : Floyd Crosby
  • Musique originale d'accompagnement : Hugo Riesenfeld
  • Durée : 84 minutes
  • Date de sortie : 1er août 1931

Distinction: Oscar de la meilleure photographie


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Vidéos en ligne

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_