Victor Castillo

De Wiki de A à Z.

Victor Castillo plasticien contemporain chilien, né à Santiago du Chili en 1973, l’année du coup d’état militaire qui mit fin au régime progressiste de Salvador Allende.

Victor Castillo réside à Los Angeles.

Biographie

Victor Castillo commence à dessiner de manière obsessionnelle à l’âge de cinq ans, inspiré par les dessins animés et les films de science-fiction qu’il voit défiler à la télévision ainsi que par les illustrations des pochettes de disques que possédaient ses frères et ses oncles, comme The Wall de Pink Floyd, dont on retrouve fréquemment le logo dans ses œuvres. Après une expérience décevante en école d’art, il participe pendant un temps au collectif expérimental indépendant Caja Negra, au sein duquel il s’essaie a la création de sculptures “mixed media” et d’installations vidéo.

En 2004, il est invité à exposer son travail à Barcelone, où il décide de s’installer pour affiner et préciser son style. Après avoir visité le Musée du Prado à Madrid, dans lequel il découvre fasciné les peintures de Francisco de Goya, il décide d’adopter certains aspects de la peinture classique dans son travail.

Les personnages de Victor Castillo, des enfants pour la plupart, ont presque toujours un nez en forme de hot-dog et des orbites vides. Dans son œuvre, il fait souvent référence à la culture contemporaine, aux errements et aux vices de l’être humain, à la politique et à la religion, ou encore à l’intrusion croissante des médias dans notre vie quotidienne. Comme il le dit lui-même, son travail est « une vision tragi-comique du contexte contemporain, la vision de quelqu’un qui se met parfois en rage devant un monde corrompu et injuste ». Allégoriste moral, Victor Castillo aborde le sujet de la production, de la consommation et de la digestion des images violentes dans les médias, en représentant de façon légèrement grotesque des entrailles juteuses et des personnages de dessins animés torturés, dans un style qui évoque à la fois Bosch et Goya. Son travail le rapproche du mouvement Lowbrow et du Pop Surréalisme.

Fascinant, apocalyptique et cruel, son travail a été montré en Espagne, au Chili, en Argentine, au Brésil, en Allemagne, aux États-Unis, en Angleterre, en France, en Italie, en Belgique, au Danemark, en Chine, et a été présenté dans des magazines comme Juxtapoz et Hi-Fructose.

Expositions (sélection)

  • 2012 Jonathan Levine Gallery, New York, USA
    • Mondo Pop Gallery, Rome, Italy
  • 2011 MASTERS OF THE UNIVERSE — Helium Cowboy Gallery, Hambourg
    • Les Enfants Terribles, Le Plateau, Hôtel de région de Lyon, dans le cadre de Résonances, Biennale de Lyon 2011
    • REBELS WITH A CAUSE — Merry Karnowsky Gallery, Los Angeles,
  • 2010 STRANGE FRUIT — Merry Karnowsky Gallery, Los Angeles
    • VICTOR CASTILLO — London Miles Gallery, Londres
  • 2009 GAMELAND — Merry Karnowsky Gallery, Los Angeles
  • 2008 BEFORE OPEN SKY — Roq La Rue Gallery, Seattle, USA
    • EXPLICIT LYRICS — Galería MORO, Santiago, Chili

Galerie


Castillo01.jpg

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_