Zanele Muholi

De Wiki de A à Z.

Zanele Muholi plasticienne contemporaine sud-africaine, photographe, née le 19 Juillet 1972 à Umlazi , Province de Durban, Afrique du Sud

Biographie et œuvre

Zanele Muholi est la dernière des 5 enfants. Elle a suivi un cours de photographie avancée dans un atelier photo à Newtown, Johannesburg en 2003, et a tenu sa première exposition solo à la Johannesburg Art Gallery en 2004. En 2009, elle a obtenu son Master of Fine Arts, diplôme en documentaires des médias de l'Université Ryerson à Toronto . Sa thèse étudie l'histoire visuelle de l'identité lesbienne noire et la politique dans l'après-apartheid en Afrique du Sud.

Muholi a été employée en tant que photographe et journaliste pour Behind the Mask, un magazine en ligne sur les questions d'identités sexuelles en Afrique . En 2002, elle co-fonde le Forum pour l'autonomisation des femmes (FEW), une organisation lesbienne noire dédiée à fournir un espace sûr pour les femmes. Elle a étudié et documenté les histoires de crimes contre la communauté gay, afin de mettre en avant les réalités de viol punitif, d'assaut, et du VIH / sida , à l'attention du public.

Muholi a lancé son activisme visuel à travers sa première exposition solo intitulée Sexualité visuelle: seulement la moitié du... , à la Johannesburg Art Gallery en 2004. Son travail porte principalement sur ​​ la visibilité des homosexuels dans la communauté noire.

Zanele Muholi pratique la photographie, souvent en noir et blanc, la vidéo, les installations. Elle est également écrivaine.

Zanele Muholi est persuadée que l'évolution de la manière dont les gays et les lesbiennes sont perçus en Afrique du Sud passe par une plus grande visibilité.Elle déclare: «Au début des années 2000, beaucoup de choses changeaient pour les homosexuel(le)s dans mon pays. Nous avons acquis plus de droits. Mais il fallait aussi changer l'image que les gens avaient de nous, explique la photographe. J'ai réalisé que peu de photographies montraient des lesbiennes, particulièrement des lesbiennes noires, sous un jour positif. Or, si nous ne nous montrons pas, nous n'existons pas».

Elle capture ainsi des femmes homosexuelles, seules ou en couple, dans des moments intimes. Son œuvre est largement à la gloire du corps de la femme noire, mais elle a aussi présenté, lors d'expositions, quelques superbes clichés de couples masculins. Un travail émouvant et plein de personnalité qui lui a valu plusieurs prix, dont celui de la Fondation Jean-Paul Blachère qui vise à promouvoir l'art contemporain africain.

En 2009, les photos de Zanele Muholi ont provoqué la colère de la ministre de la Culture sud-africaine , qui les a qualifiées de «pornographiques». Elle réplique «Je pense que les personnes qui sont scandalisées par mon travail ne comprennent pas le message que je veux faire passer. Je présente les faits tels qu'ils sont, parfois crus. Mais ce n'est pas dans le but de choquer. Je veux juste que ces images permettent de créer un dialogue». La photographe attire l'attention sur le fait que l'homophobie est encore bien présente en Afrique du Sud. «En montrant de nombreuses photos de lesbiennes et de gays noirs, je veux effacer l'idée que l'homosexualité est «non africaine», explique-t-elle. Je veux aussi que les gens voient que les lesbiennes s'aiment, font l'amour, ont des gestes de tendresse... Et mes photos parlent également de thèmes comme les viols punitifs, la protection contre le sida dans les relations entre femmes... Je fais du militantisme visuel. Il est plus que temps que l'on parle de ces choses ouvertement!».

Zanele Muholi est également active auprès de plusieurs associations LGBT et féministes. Elle forme bénévolement des femmes qui désirent devenir photographes et a créé une équipe de football féminine dans un township de Durban, d'où elle est originaire.

vidéos

  • Isangoma: Urban Shaman (2008) durée: 9:40min
  • what...? durée: 4:12 min

Expositions solo

  • 2010 Indawo Yami, Michael Stevenson, Le Cap
  • 2009 Les visages et les phases, Brodie / Stevenson, Johannesburg
    • Like a Virgin CCA Lagos, Nigeria
  • 2007 Être, Michael Stevenson, Le Cap
  • 2006 Vienne Kunsthalle projet spatial, Vienne: Diaporama
    • Seulement la moitié de l'image, Michael Stevenson, Le Cap ; marché de la photo Atelier, Johannesburg Seule la moitié de l'image, Galerie 32-34, Amsterdam SoWhereTo Maintenant, Afrovibes et Galeries 32-34, Amsterdam
  • 2004 Sexualité visuelle, dans le cadre de la vie urbaine (exposition Atelier marché de la photo), Johannesburg Art Gallery

Expositions de groupe sélectionnées

  • 2012 dOCUMENTA (13) Cassel
  • 2011 Paysages approprié: l'art africain contemporain à partir de la collection Walther , Neu-Ulm, Allemagne
  • 2010 ... Pour ceux qui vivent en elle: la culture Pop, la politique et des voix fortes, MU Eindhoven, Pays-Bas
  • 2009 Les Rencontres de Bamako Biennale africaine de la photographie, Mali
  • 2008 Eté 2008/9: Projets, Michael Stevenson, Le Cap
  • 2007 Eté 2007/8, Michael Stevenson, Le Cap
  • 2006 Art sud-africain Maintenant, Michael Stevenson, Le Cap
  • 2005 Mélangeurs érotiques, Toronto, Canada
  • 2004 Festival des Arts de la femme: Tout le monde est confortable? (Exposition Atelier marché de la photo), Musée de l'Afrique, Johannesburg
  • 2003 Fierté des femmes Arts Festival, à Johannesburg
  • 2002 Festival des Arts de la femme, Rose Loerie Festival, Knysna

Galerie

Muholi2009.jpg

Œuvres diverses 2000-2010


Muholi2012.jpg

dOCUMENTA (13), 2012, Cassel

Outils personnels

Voir aussi les fiches cinéma; le panorama du cinéma; les artistes contemporains

Randonnées dans les Pyrénées; les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique

_